Vous cherchez un logement à Paris mais vos revenus sont maigres ou modestes ? Bonne nouvelle, des HLM débarquent dans les beaux quartiers et pour des prix raisonnables. 650 euros un 76m² : du jamais-vu.

650 euros pour un 76m² dans le 3e

 

Habituellement dans des quartiers tels que le 16e, le 1er  ou le 8e, il faut compter 800 euros pour un studio de 20m². Mais depuis peu, des appartements se rebellent. Dans la Cour-de-Venise, un nom donné à deux immeubles d’une rue intérieure pavée située dans le 3e arrondissement, il est désormais possible de louer un 76m² pour la modique somme de 650 euros. Du jamais vu, depuis cet été, il existe bel et bien des logements sociaux en plein cœur du Marais.

 

En tout, ce sont 75 appartements allant du studio au cinq pièces qui ont été habilités en logements sociaux. 50 d’entre eux sont réservés pour une classe moyenne et 25 pour les personnes les plus démunies. Ce n’est pourtant pas la première fois que des HLM font leur entrée dans les quartiers riches. En 2007, une dizaine d’HLM ont été loués à deux pas de l’Hôtel Matignon.

 

 

HLM beaux quartiers Paris

 

 

Une intégration difficile ?

 

L’apparition de nouveaux logements sociaux au prix plus accessible est loin de ravir tout le monde. Le maire PS du 3e, Pierre Aibendaum, en témoigne : « Au départ, il y a toujours des réticences de la part des habitants lorsqu’on évoque ces projets » mais selon lui, l’intégration se passe très bien : « Dans la Cour-de-Venise, tout se passe très bien. De nouvelles classes ont été ouvertes dans l’école primaire pour accueillir les nouveaux arrivants. L’intégration va très bien se passer ! »

 

Trop beaux pour être vrais ? C’est ce que peuvent se demander certaines familles qui en voyant la beauté des logements ont du mal à y croire. « Les gens sont ravis. Quand les gens arrivent ici pour visiter les futurs logements, certains pleurent en voyant la beauté des immeubles et des appartements… Certains refusent même de visiter : ils préfèrent signer leur contrat d’abord pour être sûrs que c’est vrai » raconte Maria Goncalvez, la gardienne de la résidence gérée par le bailleur social privé Sageco.

 

Et ce n’est pas terminé, dans le 15e arrondissement, de nouveaux HLM devraient voir le jour dans l’ancienne gare d’Auteuil. Sans oublier, bien sûr, un foyer de jeunes travailleurs situé avenue Georges V, tout près des Champs-Élysées.

 

Charlotte Canonne

Partager cet article

Commentaires

Poster un commentaire
Les champs ayant une étoile (*) sont obligatoires.